Le jardin écologique

Le compostage domestique

Le compostage des déchets consiste en une fermentation en milieu aéré
au cours de laquelle la matière organique fermentescible se dégrade. Cette transformation  aboutit à la production d’un amendement riche en humus, destiné à retourner au sol.

Intérêt général et compostage

Les quantités de déchets compostés sont en croissance ces dernières
années, ce qui correspond à autant de déchets détournés de l’incinération
ou de la mise en décharge.

Cette évolution se poursuivra avec la mise en oeuvre des conclusions du Grenelle Environnement. Atteindre des objectifs de diminution de 15 % à l’horizon 2012 des quantités de déchets incinérés ou mis en décharge passe par la prévention et le développement des autres modes de traitement.

Le compostage est donc un ecogeste clé en étant utile (production d'un amendement pour ces cultures/plantations), économique (il est quasi gratuit) et efficace (il réduit nos poubelles et/ou le recours aux décheterries).

 

Réaliser son compost

Comment procéder :
Le compost est issu de la décomposition des matières humides et des matières sèches, bref de vos déchets de cuisine et des déchets végétaux (mauvaises herbes que vous arrachez régulièrement dans votre jardin).


Personnellement, j’utilise un seau pour récupérer mes épluchures de cuisine, le marc de café et les sachets de thé. Je vais déverser régulièrement le tout dans mon composteur. En faisant un tour dans mon jardin, j’y ajoute des fleurs et feuilles séchées mais je ne mets pas les mauvaises herbes en graine qui pourraient y proliférer. Les matières sèches comme les tontes de gazon complètent son « alimentation ». La décomposition, plus ou moins accélérée en fonction de son exposition et de sa taille, se réalise en quelques mois. Il ne s’agit pas de bourrer le conteneur à compost mais de savoir « fabriquer » régulièrement son compost pour son jardin.


La matière produite doit être sèche et ne pas être odorante, signifiant que le process de décomposition  est achevé. On peut l’utiliser au printemps pour dynamiser ses plantations et à l’automne pour améliorer la qualité de sa terre et l’enrichir avant les premiers gels.